25 juin 2017

Réussir en tant que blogueur (3/6) - Le contenu


1- Établir votre contenu


Vous l'aurez compris dans le titre, on s'attaque au plus important, fait aussi partie, en soi, de la base du blog.

Avoir du contenu c'est bien, mais avoir une idée directrice, un concept c'est mieux. C'est souvent la tâche la plus compliquée quand on a l'ambition mais pas la passion de l'écriture. Le concept va permettre de vous distinguer par rapport aux nombreux autres blogs du web. Je dis que c'est la tâche la plus difficile car on a tendance à chercher l'idée novatrice qui dépassera celle des autres et qu'après plusieurs heures de recherches, on finit par baisser les bras en se disant que tout a déjà été vue et revue, qu'il y a, en bref, une saturation dans la possibilité d'innovation.

Je ne vais pas vous mentir, trouver l'innovation c'est bien, surtout si vous souhaitez faire de votre blog un gagne pain. Et c'est bien parce que la plus part des idées ont été vues et revues qu'elle va vous distinguer et vous permettre de prospérer plus vite et mieux dans la blogosphère.

En revanche, je préfère modérer mes propos. En fait, tout dépend de comment l'innovation vous est venue. SI vous l'avez cherché pendant des heures et des heures, en scrutant le net à la recherche de vos idées pour voir si elles existaient, je ne pense pas que votre face long-feu. Ou bien, vous devrez vous accrocher, quelquefois ce n'est pas vraiment la peine car l'envie d'innover prend le dessus sur votre motivation et vous permet d'exceller.

Toutefois, si vous avez cherché cette innovation, ou si elle vous est venue de manière naturelle, comme un besoin non-accomplis, vous tenez quelque-chose. Généralement, on s'attache dans les premières minutes à la recherche de concepts autour nos passions et de notre intérêt. Et ces sur ce point de vue, que ce soit d'une innovation ou pas, qu'il faut s'attacher.

L'intérêt, la passion, la curiosité, l'envie d'exceller, c'est ce sentiment qui va donner une véritable contenance à votre blog. Il va vous donner l'envie d'alimenter votre blog.

L'alimentation fréquente de votre blog est importante pour fidéliser vos lecteurs. Allié à votre passion, vous allez pouvoir traiter de tout les aspects qui vous intéresse. C'est le fondement d'un blog réussit. Vous allez écrire fréquemment, ce qui va amener à alimenter le trafic (les visites) sur votre blog. Votre passion doit pouvoir se ressentir dans votre écriture, vous devez donner envie aux autres, vous allez alors développer un système de bouche à oreille pour les passionnés.

Les « best-sellers » des blogs sont souvent des blogs de patronner, que ce soit des portfolios, des blog vidéos ou tout simplement des blog écrit. Il va permettre de réunir tout les passionnés sur un seul blog.

Si vous n'avez pas l'habitude d'écrire, si vous n'êtes pas douer dans la pratique sournoise de la langue française, ce n'est pas forcément un problème. Je m'explique : par la force des choses, plus vous écrirez, plus vous vous habituez, plus vous vous perfectionnerai. Ainsi vous allez développer un style d'écriture propre à vous, propre à votre blog.

Qu'il soit sarcastique, humoristique, morose, énervé ou désintéressé, peu importe, votre style d'écriture va vous permettre de développer une identité, laquelle va vous démarquer dans la blogosphère et vous garantir la fidélisation.

Quand vous allez débuter, vous allez vouloir en mettre le plus possible sur votre blog. Ce n'est pas une mauvaise chose, il faut nécessairement un bon contenu dès le début pour que, dès les premiers lecteurs, vous puissiez attiser un certain intérêt de leur part. La première impression est la plus importante. On ne retourne jamais sur un site ou blog auquel on a pas eu le coup de cœur dès le début (sauf par la force des choses en présence d'un succès suffisamment conséquent pouvant vous remettre en question).

Attention, « alimenter en masse votre blog » est peut-être une bonne chose mais il faut nécessairement que ce soit soigné. En effet, il ne faut en aucun cas que votre blog deviennent un fourre-tout sans queue ni tête. Il ne faut pas perdre votre idée directrice, ni votre ligne éditoriale. En conclusion, le plus important reste de ne pas bâcler votre entrée.






2 – La vitrine de votre blog


Comme dit précédemment, la première impression est la plus importante. Votre première page va être une vitrine. Qui dit vitrine, dit deux choses : un florilège et un design.


Qu'est ce que j’entends par « florilège » ?

Prenons pour commencer un exemple simple : les magasins. Quand vous ne connaissez pas un magasin, vous regardez sa vitrine. Dans sa vitrine, il n'y aura un aperçu du style vendu dans celui-ci, avec ses meilleurs articles en exposition.

Le blog marche de la même manière : le florilège de votre blog va représenter tout vos meilleurs articles de vos blogs. Ces articles vont se distinguer des autres par leur excellence d'écriture, de contenu. Ces articles sont ceux qui vont donner envie de vous suivre, ou donner en vie de se rallier à votre passion, pour en faire, justement, une passion commune.

Je m’arrête sur l'article :

Tout d'abord il faut un titre accrocheur, qui déclenche la curiosité du lecteur pour qu'il puisse aller consulter l'article avec le plus grand intérêt.

Un bon article, comme dit précédemment, c'est un article bien écrit. Mais pas que ! C'est surtout un article LISIBLE ! C'est très important. Vous allez me dire « mé quéqué cé ? » (ou pas). Il faut que l'article soit structuré, et surtout mis en page.

Quand je parle d'un article structuré, je parle d'un article qui a une certaine cohérence dans sa lecture. Il faut écrire en « entonnoir ». C'est à dire qu'il faut, au mieux, réaliser un plan qui va permettre au fur et à mesure de la lecture de dégager une idée, un sens. Il faut qu'à la fin de votre lecture, la finalité soit mise en contexte et surtout qu'elle soit comprise selon le point de vue logique que vous aurez développer dans l'article.

La mise en page est tout aussi importante ! N'écrivez pas des pavés de 20 lignes, personne n'ira les lire. Personne n'a envie de se taper les Misérables à chaque fois que vous posterez un article sur votre blog. Il faut donc aéré votre développement.

Entre autre, la mise en page, va nécessairement permettre de distinguer le développement (plus en profondeur que le titre) de votre article par la mise en gras ou la mise en italique, soit des références, soit des angles importants, soit des citations... En bref, vous allez devoir rendre votre article lisible d'un seul coup d’œil, sans forcément tout dévoiler d'un coup. Un autre conseil, n'utilisez pas le soulignement dans vos articles : sur internet le soulignement est servi pour les liens, ne créez pas la confusion chez vos lecteurs et jouez plutôt sur les tailles, les couleurs en plus des autres moyens mis à votre disposition.


Dès lors que vous avez sélectionné vos articles, mettez les en avant sur votre page d'accueil, que ce soit par des images, ou par des cadres, ou par l'épuration de la présentation de celle-ci.

Attention, il est très important qu'il y ait toujours un article récent sur la page d'accueil. Il faut montrer au visiteur que votre blog n'est pas mort. Il faut qu'il repère tout de suite la vitalité pour qu'il trouve intérêt à le suivre à l'avenir.


Je m'arrête sur la fréquence de publication :

Je ne vais pas vous expliquer ce qu'est une fréquence. Vous devez adopter un rythme suffisamment régulier d'écriture sur votre blog pour que les lecteurs ne perdent pas patience à attendre la publication de votre billet suivant. Si vous avez une folle envie d'écrire et que vous n'êtes pas certain de pouvoir garder un rythme soutenu tout au long de la vie du blog, faites des brouillons ! C'est l'occasion de revoir, de se relire, et si nécessaire d'ajouter des éléments qui vont permettre à votre article d'être touché d'excellence.

Personnellement je conseillerais au moins une publication par semaine, ou une tous les quinze jours. Si vous axez votre blog vers un contenu béton qui nécessite énormément de temps de travail, tel que les vidéos, ou les fresques, les commentaires d'arrêts (pour nos amis les juristes), accordez vous un délai max d'un mois entre chaque publication. Votre lecteur n'en tiendra pas rigueur s'il peut distinguer l'excellence à travers vos articles.


Je parlais précédemment de la mise en valeur vos articles à travers l'éventuelle présentation « épurée » de votre page d'accueil. On va alors s’intéresser maintenant au design de votre blog.



Que faut-il entendre par « design » ?

Je ne vais pas vous faire une traduction littérale du terme puisque vous l'avez sûrement compris, il s'agit ici de l'apparence de votre blog.

Je vous ai parlé des couleurs dans vos articles (cf supra), cela ne veut pas dire que vous avez le choix des couleurs, vous devez impérativement mettre en harmonie votre site et vos articles : votre site ne peut être un ramassis de couleur en veux-tu en voilà..

Globalement, optez pour un design épuré, sans trop de fioriture, qui doit être modulable et personnalisable pour qu'il soit en finalité à l'image de votre contenu. Les lignes droites, et les couleurs unies sont particulièrement tendance en ce moment. Ça donne un aspect moderne qui ne déplaira pas à vos lecteurs qui verront un certain professionnalisme dans la structure de votre blog. Le tout doit être harmonieux en tout point, vous pouvez prendre pour exemple le blog du Monde de Loka, une « youtubeuse » .

Plus précisément, je vais décortiquer les points fondamentaux d'un bon thème, qui permettront une visibilité optimale et agréable pour vos visiteurs.

Il faut particulièrement veiller à ce que votre blog ne soit pas lourd en ressources. C'est à dire que l'ensemble image/contenu ne doit pas dépasser les 100 ko. C'est très important car ça va permettre de vous garantir un affichage de votre page rapide. C'est essentiel et vous qui naviguez sur la toile, vous comprenez mieux que quiconque le ratio insupportable d'une page qui met plus d'une seconde à s'ouvrir. L'internaute est pressé de nature. D'autant plus certains sont encore sur ADSL et d'autres doivent se contenter d'un petit forfait 3G dans le navigateur de smartphone.

En second lieu, aérez les colonnes de votre site internet, nul n'a aura envie en froncé les sourcils pour distinguer les parties de votre menu de navigation, et pour lire ce qui est écrit. Veillez à ce que la colonne latérale (si il y en a une), prennent au moins 30% de largeur par rapport à votre page. Choisissez la simplicité, vos lecteurs en seront plus aises.

J'arrive à la page justement, la tendance, et elle se comprend à l'uniformisation de votre site sur tout l'écran, sans marge. Optez pour un design moderne comme de Twitter ou Facebook. Ça demande, si vous confectionnez vous même votre design, une certaine flexibilité suivant les tailles d'écrans qu'ils soient carrés ou rectangulaire (peut-être pas circulaire).

Tout ce qui vaut pour la lisibilité du contenu et sa structure doit impérativement être appliquée. Idem pour les couleurs qui doivent être en accord avec le thème choisi. La taille du texte ne doit ni être trop petit, ni trop grande. Évitez également la fantaisie dans les caractères, dans la police d'écriture ! Plus c'est étriqué, moins c'est lisible.

Pour le choix des couleurs de votre site internet, il y a quelques fondamentaux à rappeler. Je vous rappelle que vos lecteurs sont soit sur un ordinateur, soit sur un smartphone, et que ça peut être très fatiguant pour les yeux. C'est un point auquel on pas tendance à penser lorsqu'on fait un site ou un blog. Agissez en conséquence ! Il faut prohiber les couleurs flashy, il n'y a pas meilleur pour agresser les yeux. Autre point à éviter, les couleurs chaudes comme le rouge. Ces couleurs, d'après certaines études scientifiques, ont tendance à énerver.

Petite anecdote : Dans les McDonalds, vous remarquerez souvent la couleur rouge aux murs. La couleur fait fuir à long terme. C'est une technique commerciale pour garantir un turnover de la clientèle afin qu'elle ne reste pas discuter des heures à leurs tables.

En définitive, préférez les couleurs pastelles, ou froides. Modérez vos couleurs. Personnellement, je conseillerais, comme les règles en vigueur dans la mode, qu'il ne faut pas dépasser le seuil des 3 couleurs. N'oubliez pas que les couleurs sont le cœur esthétique d'un design.

Pour le fond de votre design, préférez l’unicolore.

De plus, en terme de design, un point fondamental qui a son importance, ce sont les gadgets comme les compteurs, la météo, les animations flashs et autres. Prohibition absolue ! Cela ne sert à rien, c'est distrayant, et vos devez veiller à ce que vos visiteurs se concentre sur le contenu, sinon n'espérez pas qu'ils restent. Puis surtout, ça fait très amateurs, et ce n'est pas un atout.


En ce qui concerne le design de votre site, et pour revenir à Wordpress, ce gestionnaire de contenu, aidé de ses utilisateurs, met à disposition plusieurs thèmes gratuit. Et quand je dis plusieurs je dis beaucoup. Ils sont disponible dans un catalogue de votre panel d'administration à l'onglet « Apparences ».

Pour bien choisir votre thème il faut globalement se rappeler des indispensables à la création d'un bon design. Tout les thèmes ne reflètent pas forcément « la tendance ». Il faut également veiller à ce qu'il soit modulable du mieux possible ! Il faut que vous puissiez l'adapter à votre activité. Et autre point qu'il faut préciser il faut qu'il soit adaptable au format mobile / smartphone. Vous allez voir qu'en plus de jouer un rôle dans le confort de vos lecteurs, ça vous aussi jouer un rôle dans sa visibilité sur Internet, c'est à dire son référencement (cf infra).

L'avantage des thèmes proposés par la plate-forme Wordpress, c'est que vous allez pouvoir avoir le choix entre plusieurs thèmes prédisposés à un vrai usage professionnel et ce à titre gratuit. On y trouve souvent d'excellents design, très fluide, très moderne et surtout très rapide à chargé ! Pas la peine de rappeler que c'est un avantage certain sur Internet.

Entre autre, il faudra choisir un thème à la hauteur de votre ambition qui va se structurer en fonction de votre utilisation. Par exemple, si vous voulez faire un blog avec vos dessins, ou créations imagés, il faudra alors opté pour un thème en accord avec les « portfolios ».


Maintenant, il est question de s'intéresser à l'image centrale de votre blog qui va illustrer votre marque de fabrique, il s'agit du logo. Il doit avant tout être esthétiquement comparable au design de votre site, afin qu'il en soit indissociable. Il va vous permettre de vous distinguer par rapport aux autres dans la blogosphère.

Vous remarquerez, pour exemple, pour nos amis fumeurs, que les paquets de Marlboro ont enlevé le nom de la marque. Et pour cause, la société à réussi à faire de son logo/design une institution notoire qui n'a même plus besoin de typographie pour l'identifier. C'est ce que vous devez construire pour avoir un bon logo : faites de votre marque une institution !

La question qui va se poser maintenant, c'est « Comment faire un bon logo ? ». Du point de vue technique, le logo doit être fonctionnel à tout les niveaux, c'est à dire s'adapter à toutes les tailles, et être d'une qualité d'image optimale sans qu'elle pourtant trop gourmande. D'un point de vue design, le logo fait partie de la vitrine ! Il doit être moderne : j'entends par moderne être simpliste, de préférence bicolore voire tricolore, et pertinent par rapport au contenu de votre blog.

Votre logo peut être amené à évoluer suivant vos ambitions futures pour votre blog, et notamment en ce qui concerne le design du site. Veillez toutefois à garder la même police d’écriture pour les initiales (s'il y a lieu), ou de garder les mêmes caractéristiques géométriques en son sein. Si votre logo change radicalement, on ne vous reconnaîtra plus et vous perdrez la notoriété acquise avec la première version de votre logo.

Si vous voulez exceller dans la création de votre logo, faites donc appelle au voyeurisme de la navigation sur internet. Allez voir les logos des grands sites tel que Google, Facebook, Twitter et cie. Il s'agira de voir si votre logo est « tendance », « bien fait » et surtout, au fil du temps, comment il doit évoluer pour rester à la page ! Même s'il est préférable d'en faire une image intemporelle !

Pour votre logo sont à retenir par ordre de priorité : pertinence, intemporalité (simplicité), distinction et mémorabilité.


Ce chapitre touche à sa fin, et ajouté au chapitre préliminaire, vous avez toute les cartes en main pour faire un blog digne de ce nom. Désormais, il va falloir s'intéresser à son entrée sur la gigantesque toile qu'est Internet avec le référencement !

Share:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas que vous êtes responsable de vos propos.

Follow by Email